La pandémie au coronavirus a ralenti l’activité économique de tous les pays touchés. La pollution atmosphérique due aux émissions de gaz à effet de serre, a fortement baissé. La qualité de l’air en est grandement améliorée, mais ce répit pourrait n’être que passager. À moins bien sûr que cette situation ne crée une prise de conscience planétaire poussant chacun à adopter un mode de vie plus vert. Les alternatives à la voiture sont nombreuses et vivre sans ce véhicule est tout à fait possible.

Une amélioration de la qualité de l’air durant le confinement

La pollution atmosphérique au-dessus de la France, de la Chine comme dans tant d’autres pays frappés par la pandémie au coronavirus, est en train de diminuer. L’amélioration de la qualité de l’air se ressent partout, même si cela pourrait n’être que passager. C’est l’un des rares effets positifs de la pandémie.

Cette répercussion du confinement résulte de la réduction du trafic routier, aérien et de la plupart des usines ainsi que des émissions de gaz à effet de serre. La réduction de la circulation des voitures semble être le principal facteur ayant agi en faveur de cette diminution de la pollution atmosphérique. Cette réduction ne porte toutefois pas sur les particules fines dont le rejet a fortement augmenté du fait des activités agricoles et de l’utilisation du bois de chauffe.

Qu’en sera-t-il de la qualité de l’air après le confinement ?

Une remontée des émissions de gaz à effet de serre est tout à fait probable pour la période après le confinement. Les dirigeants des grandes usines comme les États pourraient en effet, être tentés de rattraper leur déficit de ces derniers mois en augmentant leur production. Cela se ferait au détriment de l’environnement. Les rejets de produits polluants pourraient donc monter en flèche.

Les militants écologistes espèrent toutefois que la prise de conscience de cette période de confinement, aurait un impact positif sur l’environnement. Chaque individu devrait être plus porté sur un modèle économique plus écologique. Parmi les solutions pensées, la vie sans voiture et avec moins de pollution regroupe de nombreux adeptes.

Cette inflexion politique semble se profiler à l’horizon pour la France en se tenant au discours du 16 mars d’Emmanuel Macron : « Quand nous aurons gagné, ce ne sera pas un retour aux jours d’avant […], nous aurons appris, et je saurai aussi avec vous en tirer toutes les conséquences, toutes les conséquences. ». Si sa probabilité est encore douteuse pour les autres pays.

Est-il possible de vivre sans voiture et sans pollution ?

En cette pandémie due au covid-19, chaque personne est interpellée par l’urgence d’une vie plus respectueuse de l’environnement. Elle devrait se mettre en place par une réduction de l’empreinte carbone individuelle. Pour ce faire, rien de tel que de se passer de la voiture qui en plus d’être polluante, est aussi budgétivore.

Voici quelques alternatives à la voiture pour vous permettre de vivre sans ou du moins avec le minimum de pollution.

La marche à pied

Les trajets en voiture en ville ne dépassent pas dans la plupart des cas, les 3 kilomètres. Face aux problèmes de mobilité et de parking qui se posent pour un citadin, il semble tout à fait intéressant de se déplacer à pied sur ces courtes distances.

D’ailleurs, pour un rythme normal qui est en moyenne de 5 kilomètres par heure, il est tout à fait possible de parcourir dans les 500 mètres en seulement 6 minutes. Ce qui est bien plus rapide que rouler en voiture en tenant compte de l’embouteillage et du problème de places de parking.

Il faut aussi se souvenir que la marche à pied est très bonne pour la santé.

Les transports en commun et le covoiturage

Les transports en commun représentent l’alternative la plus intéressante pour les personnes habitant dans les zones périurbaines et rurales. Ils sont non seulement plus rapides, mais aussi moins chers. Ces moyens permettant de transporter plusieurs personnes à la fois, occasionne moins de rejets de gaz à effet de serre et consomme moins de carburants que lorsque chaque individu se déplace en utilisant leur propre voiture.

Cette réduction de carburant consommé, d’émission de polluants… est aussi avérée pour le covoiturage. Il suffit de s’entendre sur le lieu de départ, d’arrivée et de la rémunération pour pouvoir se déplacer plus vert.

Et si faire des courses semble assez ardu en empruntant les transports en commun ou le covoiturage, sachez que la plupart des enseignes proposent déjà le service de livraison à domicile. Alors, pourquoi ne pas en profiter pour seulement un petit supplément bien moins onéreux que l’achat de carburant ?

Le vélo

C’est l’alternative la plus prisée de toutes celles jusqu’à présent, proposées. En effet, il combine la praticabilité à la mobilité et la rapidité, en plus de contribuer fortement au maintien de la santé du cycliste. Il est reconnu que faire du vélo est très bon non seulement pour la santé physique, mais aussi mentale de son pratiquant.

Les débuts peuvent être assez durs, mais avec de la pratique, il requiert de moins en moins de capacité. Et si vous avez des pentes à escalader sur vos routes, vous pouvez toujours investir dans un vélo électrique qui peut vous dépanner dans les montées. Vous vous remettrez à pédaler sur les routes planes. Vous avez un enfant à transporter ? Pensez à installer un siège enfant à votre machine. Des courses à faire ? Vous n’avez qu’à installer une remorque vélo pour tout transporter à moindre effort.

Le télétravail

Travailler depuis son domicile est aussi en vogue notamment pour les emplois pouvant l’être. De nombreuses entreprises proposent d’ailleurs déjà à leurs employés de télétravailler un jour par semaine. Cela permet déjà de réduire de 20 % l’empreinte carbone de chaque travailleur.

Un changement de mode de vie

Vous avez décidé d’abandonner la voiture, mais vous ne vous en sortez pas malgré tout dans vos déplacements ? Il serait peut-être judicieux de penser à un changement de mode de vie. Mettez vos enfants à des écoles à proximité, faites vos courses dans les commerces se trouvant dans vos environs. Optez pour les achats en ligne et les services de livraison à domicile…