Depuis toujours, on considère le cyclisme comme étant une activité essentiellement masculine. Et pourtant, le cyclisme propose des avantages aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Qu’il s’agisse de pratique quotidienne ou de pratique sportive professionnelle, le cyclisme féminin est de plus en plus encouragé de nos jours.

La femme et le vélo - Funecobikes

Quels avantages pour la femme de pratiquer du vélo ?

Le vélo est avant tout une activité sportive, ce qui signifie qu’il permettra à la fois de libérer corps et esprit durant la pratique.

Le vélo : une activité quotidienne atout pour la santé

Selon les recommandations de l’OMS, pour les personnes entre 18 et 64 ans, il est conseillé de pratiquer tous les jours une activité d’endurance pendant un minimum de vingtaines de minutes. Le vélo compte parmi les activités les plus efficaces pour ce faire, qui permet, toujours selon l’OMS, de prévenir les problèmes de surpoids et les maladies qui peuvent s’en suivre (cardio-vasculaire, diabète, etc.).

La pratique du vélo, que ce soit par une femme ou par un homme, va permettre de maintenir le corps en forme, ainsi que l’ensemble de l’organisme. En pédalant, on optimise la circulation sanguine et on booste la force musculaire. En même temps, la coordination, l’endurance, la souplesse et l’équilibre sont parfaitement travaillés. D’ailleurs, il a été prouvé qu’une femme qui pratique quotidiennement du vélo aura moins tendance à la fatigue et bénéficie d’une qualité de sommeil beaucoup plus poussée.

Il ne faut pas oublier non plus que lorsque vous vous dépensez, le stress et/ou l’anxiété ainsi que la déprime s’en vont.

La femme et le vélo - Funecobikes

Le vélo : une activité qui permet de perdre du poids

Il ne s’agit pas uniquement de se maintenir, mais également de se forger. Le vélo permet non seulement de vous maintenir en forme, mais également de perdre du poids si vous en avez besoin. Si vous réalisez une trentaine de minutes de trajet en vélo, vous pouvez perdre entre 190 et 500 calories. Les muscles vont consommer ces calories et les apports en graisse vont diminuer considérablement. La moyenne consommée va dépendre de la vitesse à laquelle vous allez pédaler et bien entendu du sexe. En principe, les femmes vont perdre plus facilement que les hommes, puisque les hommes auront tendance à faire travailler beaucoup plus leur endurance au lieu de la vitesse.

Le plus important, si vous avez décidé de miser sur le vélo pour perdre du poids, est de mettre en place un programme régulier. Une personne qui prend le temps de s’entrainer sur le long terme aura plus de chance de voir rapidement des résultats. Le principe est le suivant : au fur et à mesure qu’on pédale, le corps va éliminer les glucides. Pour rappel, quand on parle de glucide, cela fait référence à l’apport en sucre que vous introduisez dans votre corps. On perd d’abord des glucides pendant les 20 premières minutes, ensuite on commence à perdre des lipides. Par lipides, on veut désigner notamment les graisses. Il est inutile de vous mettre la pression, même si votre trajet est encore très limité, il fait déjà effet directement sur votre organisme.

Le vélo : une activité procurant le bien-être

Pour vous éveiller en douceur, vous pouvez arpenter la ville en vélo tous les matins. C’est l’occasion de travailler votre corps, mais en même temps, de vous retrouver également. Pour une femme, c’est la meilleure manière de démarrer les méninges pour la journée. Le principe est le suivant : quand vous décidez de vous déplacer à vélo, ce moment (notamment le trajet) va devenir le vôtre.

La femme et le vélo - Funecobikes

On dit d’ailleurs que le fait de pédaler produit un effet plus ou moins similaire à celui du yoga. Si on a pris le vélo pour aller travailler, arrivée au bureau, on aura bien entendu tendance à être plus détendue et à avoir les idées beaucoup plus claires. Il en est de même quand on rentre, le fait de pédaler nous place dans une nouvelle bulle qui nous permet de nous couper du travail en intégrant son environnement. En rentrant à vélo, on se focalise à nouveau sur le bien-être. Il s’agit notamment de s’instaurer un rythme détendu, de prendre un moment pour soi, de chasser le stress et de prendre contact avec le monde (conscience du corps et du moment présent). Il ne faut pas oublier le travail sur la respiration lors de votre trajet à vélo.

Par ailleurs, pour les femmes, le vélo est une excellente activité pour travailler votre souplesse et vos muscles. Il donne un excellent rendu au niveau des hanches, ce qui permet en même d’optimiser sa mobilité. Le vélo présente de nombreux points communs avec le yoga, ce qui permet de garantir une excellente forme générale.

Le vélo : une activité pratique et écologique

Au lieu de prendre la voiture, en circulant en vélo, vous allez réduire considérablement votre impact environnemental. C’est un bon exemple pour vos enfants, chères mamans !

Le but est de toujours rendre son environnement plus agréable : moins de pollution, moins de nuisances sonores et même moins d’embouteillage. Il faut donner le rythme et lancer l’exemple : agir au quotidien pour le bien de l’environnement. C’est une activité qui fait du bien à l’organisme, mais également au moral et à la communauté en général.

La femme et le vélo - Funecobikes

Il faut savoir également que vous allez avancer beaucoup plus vite à vélo qu’en voiture si vous habitez la ville. On diminue notre stress et en même temps, on maitrise notre temps. Le cycliste aura en effet tendance à se sentir beaucoup plus détendu et son esprit se focalisera beaucoup plus facilement sur le trajet (car il est évident qu’à vélo, on doit rester concentré à 100 %). On est beaucoup moins énervé que les automobilistes également, qui sont généralement obligés de rester dans les rangs : trafic saturé et bouchon. À vélo, il est possible de maitriser son temps à 100 %.

Qui plus est, il faut savoir que le vélo est une pratique facile d’accès. On le fait à tout âge et on peut continuer jusqu’à pas d’âge. Chacun instaure son rythme.

Le vélo : une activité qui booste la libido chez la femme

C’est une étude menée à l’université de San Francisco qui a mené à cette conclusion en 2018 : le vélo permet d’améliorer la vie sexuelle chez les femmes. Le principe est le suivant : le vélo est une véritable activité de plaisir. C’est une logique qui suit celle de la pratique du sport en général, lorsqu’on s’active, l’organisme secrète le maximum d’endorphine, qui correspond à l’hormone du plaisir et du bien-être. Une femme à vélo va secréter de l’endorphine, qui est également la même hormone produite durant les activités sexuelles.

Dans cette mesure, le vélo est une excellente activité que vous pourrez pratiquer en couple, pour avoir un bon moment de partage.

Femme à vélo, à quoi faire attention ?

En été, le seul inconvénient de partir à vélo à travers la ville serait de vous heurter à la boue durant votre trajet. Mais il vous suffit de porter une botte de pluie durant le trajet et d’avoir une bonne machine à laver chez vous.

Pas de contre-indication pour les femmes

Pour les femmes en particulier, les médecins n’ont jamais énoncé de contre-indication. Si vous avez des antécédents cardiaques dans la famille ou autre, à ce moment, vous devriez consulter, mais uniquement parce que vous allez vous mettre à des exercices d’endurance. L’avantage avec le vélo, c’est que vous avez une grande variété de routes et de chemins en fonction du rythme auquel vous avez envie de pédaler.

Attention à votre position lorsque vous pédalez

En principe, lorsque la femme va monter à vélo, elle aura tendance à se pencher davantage en avant pour mieux atteindre le guidon (généralement en bas). En ce faisant par contre, elle va tout simplement exercer une pression beaucoup plus forte sur certaines zones sensibles, dont notamment la zone pelvienne. Au fur et à mesure de la pression, cette position va entrainer un engourdissement dans la zone. La solution se trouve à la fois dans ce cas sur le guidon et sur la selle. Il est conseillé à cet effet de choisir une selle qui correspond mieux à une position confortable. Certains scientifiques préconisent la selle dépourvue de « nez » pour alléger la pression.

Il faut prendre les précautions nécessaires

Il faut déjà noter que le vélo tue peu et beaucoup moins que les autres moyens de transport (contre toute attente). Il faut également savoir que les accidents de vélo se produisent rarement dans les zones où la circulation est la plus dense. À l’encontre des autres moyens de transport à deux roues, le vélo n’exige qu’un minimum de protection.

Le casque

Le casque est obligatoire si vous décidez de pédaler en compétition. Par contre, les associations de cycliste ne sont pas tout à fait d’accord pour la généralisation du port de casque. Dans la pratique, le résultat est en effet le même pour celui qui porte ou ne porte pas de casque au cours d’un accident, s’il devait subir un traumatisme crânien.

La femme et le vélo - Funecobikes

Néanmoins, nous vous conseillons de porter votre casque même pour une simple balade à vélo. Le but est de pouvoir rester concentré sur le fait de pédaler, tout en ayant la certitude d’être à 100 % en sécurité. Le casque participe grandement à se forger ce mental de se sentir en sécurité.

Le gilet

Si vous prenez votre vélo le soir, lorsque la nuit tombe, le port du gilet est obligatoire. Il peut s’agir d’un gilet réfléchissant jaune ou orange. Il s’agit d’une question de visibilité, notamment pour la sécurité de la circulation en agglomération dans la nuit.

La femme et le vélo - Funecobikes

Les freins

Les freins sont au cœur des éléments de sécurité sur un vélo. Il faut penser à leur entretien lorsqu’on parle de précaution à prendre. Pour régler correctement l’écartement de l’étrier, vous avez deux vis, dont l’une est rattachée au guidon, et l’autre au frein.

Le principe est le suivant : l’écartement de l’étrier doit rester le plus faible possible, pour que les freins soient puissants et efficaces. En principe, le manuel fourni par le fabricant ou le vendeur de freins doit vous expliquer les précisions utiles pour le réglage.

Sachez également que les patins de freins ne vont s’user qu’au bout de plusieurs années.

L’éclairage

Des kits d’éclairage sont proposés par les fabricants de vélo sur le marché. La loi l’impose, le vélo doit être parfaitement équipé en termes d’éclairage. Vous avez le choix entre le système à pile et l’éclairage vélo à dynamo.

C’est d’autant plus important si vous devez rouler souvent en soirée ou dans la nuit. Dans votre choix, prenez en compte le principe suivant : votre kit d’éclairage doit éclairer efficacement jusqu’à 10 m de distance. Le kit doit également être amovible. Vous devez pouvoir voir et être vu des autres utilisateurs de la route. Il ne faut pas oublier les autres incontournables tels que les feux de clignotants arrière pour vélo.

Bien choisir votre vélo

Il faut faire attention à choisir un modèle de vélo où vous vous sentirez à 100 % confortable. Le choix du vélo va d’abord dépendre de l’utilisation que vous allez en faire. Si par exemple, vous avez choisi le vélo comme étant une activité de loisir, vous pouvez choisir un modèle léger avec une selle rembourrée. Pour une activité sportive, afin de travailler votre endurance par contre, optez pour un modèle toujours léger, mais avec de bons systèmes de suspensions avant. Certains modèles ont été conçus pour la randonnée, il s’agit des modèles randonnées VTT.

La femme et le vélo - Funecobikes

Ensuite, vous devez prendre en compte à quelle occasion et sur quel sentier vous allez circuler à vélo ? Il est conseillé dans tous les cas de choisir des amortisseurs sensibles, qui vous procureront un bon confort lorsque vous roulerez. Le poids du corps doit être adapté en fonction de la route, les amortisseurs vont aider à vous offrir de belles sensations.

Et enfin, le choix de la selle pour la femme à vélo est également important. Choisissez un coussin qui ne soit pas trop mou ou trop dur, et encore moins trop large. Pour une femme, il est conseillé de prendre une selle avec découpe sur le milieu.