Qu’importe le modèle de votre vélo, il est toujours nécessaire d’être capable de changer de vitesse de manière fluide lorsque vous montez celui-ci. Pour savoir si la tension de la chaîne est stable, vous devez vous assurer que celle-ci passe de pignon en pignon sans difficulté. Elle ne doit pas émettre des bruits suspicieux pendant les changements de vitesse. Plus l’option de vitesse se multiplie, plus le nombre des pignons qui composent la cassette augmente. Certains des vélos modernes et récents possèdent ainsi jusqu’à un triple plateau qui va avec cette cassette. Ce qui requiert un bon réglage au niveau du dérailleur arrière. Mais comment s’y prendre ?

Le rôle du dérailleur arrière

Le dérailleur arrière est une pièce responsable du déplacement de la chaîne sur les pignons. Ce qui permet d’effectuer le changement de vitesse. Il s’agit ici de l’équivalence de la boite à vitesse d’une automobile, mais sur les vélos. Le dérailleur arrière assure deux rôles à la fois. Il s’occupe de déplacer la chaîne sur le pignon selon la vitesse choisie par le cycliste. Il se charge également de régulariser la tension de la chaîne en s’adaptant au diamètre du pignon. Pour faire simple, il met en action plusieurs composants à la fois pour permettre au cycliste de rouler et trier le bon braquet de façon optimale.

Ce qu’il faut faire avant le réglage

Avant de commencer le réglage de votre dérailleur, il est recommandé de placer votre vélo en hauteur. Pour des conditions de travail ergonomique, vous munir d’un pied d’atelier serait l’idéal. Mais si vous n’en avez pas à votre disposition, vous pouvez tout simplement suspendre votre vélo par la selle et le cintre. Le but est de pouvoir tourner les pédales et atteindre les manettes pour le changement de vitesse. Cela vous permet de l’effectuer au fur et mesure jusqu’à ce que vous trouviez le bon réglage. Pour ce qui est des matériels, vous n’avez généralement besoin que d’un tournevis cruciforme. Mais il faut tout de même prévoir une clé 5 d’Allen et de l’huile.

Commencer par régler les butées

La première étape à réaliser lorsque vous procédez au réglage du dérailleur arrière de votre vélo, c’est de commencer à le faire pour les butées. En effet, peu importe la marque de votre dérailleur, qu’il soit mécanique ou électronique, ou le nombre de pignons de la cassette, tout se base avant tout sur l’ajustement des butées. Sachant que ces dernières sont responsables de la définition de la course du dérailleur. Ce qui vous permet de passer d’une vitesse à l’autre sans que la chaînene saute ou que vous entendiez des cliquetis dérangeants.

La butée à côté du petit pignon s’appelle butée High. Son rôle est de rallier la chaîne et le galet-guide avec le plus petit pignon. Cela vous permet d’exécuter de grands braquets sans encombre. La butée Low assure donc le rôle inverse. Elle fonctionne de manière à aligner la chaîne et le galet-guide avec le plus grand pignon. C’est ce qui vous permet d’effectuer vos petits braquets en toute fluidité et sécurité.

Quand vous réalisez le réglage de votre dérailleur arrière, vous devez savoir que visser déplace la butée vers le moyeu de la roue. Tandis que dévisser fait la même manœuvre vers l’extérieur du cadre. Ceci est valable, autant pour la petite que la grande butée.

Passer au réglage du câble de dérailleur

La prochaine étape consiste à ajuster la tension du câble. Pour ce faire, il est recommandé de commencer par détendre le câble et de positionner la molette de réglage à la moitié de sa course. Cela vous facilitera la tâche pour la suite. Si votre vélo est doté d’un double plateau, placez la chaînesur le petit pignon et le petit plateau. L’opération est à effectuer sur le plateau intermédiaire dans le cas d’un triplet. Tirez puis tendez le câble de dérailleur et ajustez le serrage. Testez ensuite le passage de vitesse et affinez la tension à l’aide de la molette. Si vous avez du mal à monter en vitesse, n’hésitez pas à ajouter de la tension. Dans le cas contraire, c’est-à-dire si vous avez du mal à faire descendre la vitesse, il faut donc enlever de la tension.

Vérifier le passage de vitesse

Il s’agit d’une étape très importante lorsque vous réglez le dérailleur arrière de votre vélo. Il est primordial de l’effectuer de sorte que les vérifications se fassent dans les conditions réelles de l’utilisation de votre vélo. Ou du moins, cela doit s’y rapprocher le plus possible. Pour cela, vous devez passer les vitesses une à une, et ce, du plus petit vers le plus grand. Reprenez, par la suite, la même opération dans le sens inverse. De plus, si votre vélo est équipé d’un plateau, il faut aussi passer d’un plateau à un autre. N’hésitez pas à monter et descendre le plus vite possible pour vous assurer que la position est optimale. Si votre vélo est sur un pied d’atelier, vous pouvez procéder à la main.

Vérifier les derniers détails qui pourraient trahir le réglage

De manière générale, si vous avez bien suivi et respecté ces étapes, vous aurez déjà fini de régler le dérailleur arrière de votre vélo. Mais il existe non moins certaines situations qui se produisent de temps en temps, surtout s’il ne s’agit pas d’un vélo neuf. Il est donc possible que vous ne parveniez pas à ajuster le dérailleur correctement. Des vitesses qui ne montent pas ou qui sautent, ou encore des cliquetis désagréables sont les manifestations. Ceci résulte souvent de deux raisons qui nécessitent de jeter un coup d’œil aux galets et à la patte du dérailleur.

Plus vous utilisez votre vélo, plus les galets de dérailleur risquent de prendre du jeu latéralement. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez facilement trouver un remplacement auprès des fabricants. Il vous est également possible de vous procurer des galets dits surdimensionnés dont les risques de jeu sont réduits.

Une autre raison qui aurait pu affecter l’efficacité du réglage du dérailleur arrière de votre vélo est la torsion de la patte de celui-ci. Cela peut découler de différentes causes. La patte n’est plus en mesure de permettre l’alignement entre le dérailleur et les pignons. Un manque de précision ou même la difficulté de passer des pignons extrêmes sont souvent les problèmes les plus remarqués. En général, c’est le plus grand pignon qui n’est plus atteint. Dans ce cas, il est nécessaire de redresser la patte. Elle doit être parfaitement droite puisque le dérailleur vient se fixer sur celle-ci. Le réglage sera toujours vain tant qu’elle n’est pas dans la bonne position. Si le redressement échoue, vous n’avez donc aucun autre choix que de la remplacer.

Une fois tout cela est fait, il ne vous reste plus qu’à bien graisser le câble et la gaine du dérailleur arrière de votre vélo. C’est ce qui assure un passage de vitesse fluide. Une lubrification régulière est vivement conseillée pour une utilisation optimisée. Il ne vous reste désormais plus qu’à monter sur la selle et de voir par vous-même si vous avez réglé le dérailleur arrière de votre vélo avec succès. À noter qu’une vérification sur un pied d’atelier n’égale pas une mise en situation réelle.