Beaucoup de personnes parlent d’une conversion au vélo, c’est-à-dire d’utiliser la bicyclette pour se déplacer. La mode, les problèmes environnementaux et la liberté sont autant de causes possibles. Certains n’ont pas le choix à cause d’un souci au niveau des finances. D’autres ont opté pour une utilisation exclusive du vélo comme moyen de transport. Force est de constater que tout le monde ne s’y met pas encore. Souvent, le prétexte n’est autre qu’une simple appréhension, une peur de changement ou un complexe. Pourtant, rouler à vélo présente bien des avantages. Si tu as besoin de motivation, voici quelques raisons pour t’y mettre enfin. Ce sont les bonnes… 

1. Le vélo permet de faire de l’exercice naturellement

En pédalant, tu fais travailler ton corps. Tous tes muscles bougent. Tes nerfs sont mis à rude épreuve, tout comme tes tendons et l’ensemble du mécanisme de ton organisme. Cela signifie que le vélo est déjà un entraînement complet. L’un des plus complets, parce qu’il sollicite toute ton anatomie. Si tu réalises plus de 15 minutes par jour, ses effets seront plus qu’importants.

En fait, faire du vélo compense les exercices naturels que l’on est tenu de réaliser. Tu travailles tes articulations et tout ton corps. Voilà pourquoi cette activité est considérée comme la plus abordable et la plus facile. Si tu as besoin de cardio ou si tu es en surpoids, tu peux t’en servir pour retrouver ta santé et un physique de rêve. Certains ajoutent un petit régime alimentaire à côté, mais ce n’est pas indispensable.  
 

Faire du sport avec Funecobikes


Les raisons sont nombreuses, mais tout à fait explicables.

  • Le fait de pédaler stimule le corps et le réveille. Il n’est plus en état statique ni en état de paresse puisque le sport le dynamise. Il sera renforcé, tout autant que les muscles, la respiration ou les articulations. Il sera même choyé, si l’on peut le dire, parce qu’il n’attend que ça finalement. Oui, il attend d’être stimulé au quotidien par des activités physiques.
  • Le vélo aide à rester actif. En ces temps, les activités physiques se font rares. Au bureau, on reste des heures en position assise. La pause dure à peine une heure et demie, ce qui ne laisse pas du temps au corps de se régénérer. À la maison, on ne pense plus qu’à s’endormir étant donné la fatigue accumulée la journée. Cette situation change lorsque tu t’y mets enfin.
  • Le vélo est également une excellente alternative à la marche ou au footing, et même à certains sports de routine. Comme on n’a pas toujours le temps de s’entraîner, on peut choisir la bicyclette comme solution standard. Il l’est de toute manière. C’est pourquoi certains appareils de musculation reprennent sa forme. Son utilisation étant plus que similaire à celle d’un vélocipède.

Note bien que le vélo est accessible à tous, qu’importe leur âge. Le cyclisme n’est donc pas réservé aux athlètes comme on pourrait le penser puisque tout le monde peut s’y mettre. Toi aussi ! Seules les personnes ayant des difficultés physiques apparentes n’y ont pas droit. Dans tous les cas, il n’est pas obligatoire d’avoir des capacités physiques particulières. Si tu n’es bien coordonné, la pratique t’aidera à trouver l’équilibre.

2. Le vélo améliore l’humeur, la santé et le bien-être

Les exercices physiques aident à améliorer l’humeur. Il est donc évident que le vélo favorise la bonne humeur parce qu’il fait bouger le corps. Pour expliquer cela, sache que les personnes qui ne pratiquent pas des entraînements ont plus tendance à être stressées. Elles ont souvent mauvaise mine et sont pour la plupart très irritables, tristes ou désagréables.

Par contre, la bécane est un facteur de ressourcement. Elle aide à se détendre, à décompresser et à se relaxer. Votre moral en prendra d’ailleurs un coup… et un bon !

Pour commencer, tu peux exécuter de simples manœuvres. En effet, pour aller au travail à vélo, il faut être prêt. Cela évite les courbatures et les fatigues pendant les premiers jours. Ainsi, tu seras toujours au meilleur de ta forme même si tu n’utilises plus le métro ou ta voiture. Commence donc par dessiner un parcours, une piste sur laquelle tu t’exerceras. Ensuite, entraîne-toi doucement pour trouver ton propre rythme.

D’abord, choisis un terrain plat. Après quelques jours, essaie les routes ascendantes, puis descendantes. Ton corps réagira à ce stimulus et s’adaptera petit à petit. Surtout, prends ton temps et amuse-toi. Rien ne sert de foncer tête baissée pour être trop fatigué. En plus, tu risques de te démotiver étant donné les lourdeurs au niveau des jambes ou les sensations de lassitudes du début.
 

Bonne humeur - Funecobikes


Et il n’y a que des avantages :

  • Lorsque tu auras trouvé ton rythme, tu verras la différence. Tu seras plus vivace, plus joyeux et même plus beau. Pourquoi ? Parce que les exercices physiques font produire de l’endorphine. C’est l’hormone du bien-être par définition. Ton corps sera également mieux dessiné. Eh oui, le vélo aide à sculpter les hanches, les jambes, les cuisses, etc.
  • Le vrai plus, c’est que tu vas perdre du poids naturellement, sans régime et sans souffrance. Le vélo agit donc sur la santé et est un réel allié pour le bien-être en général. Et qui dit santé et bien-être, dit bonne humeur.
  • Enfin, cela n’a rien de dangereux. Au contraire, tu ne cours rien à vélo alors qu’en voiture, les risques sont décuplés. Les accidents causés par des deux-roues sans moteur n’atteignent même pas les 5 % de tous les problèmes du genre. Malgré tout, il faut rester vigilant. N’oublie jamais ton casque, reste dans les voies cyclables et équipe-toi correctement.

3. Le vélo est plus écologique

Tu sais, si à Amsterdam, le vélo est numéro 1 de tous les moyens de transport, ce n’est pas par hasard. La population ne déteste pas les voitures ou les motos. Elle est juste consciente des leurs effets nocifs sur l’environnement. Alors, pourquoi ne pas s’y mettre ? L’écologie est déjà en danger depuis longtemps, alors, pourquoi ne pas agir ? Pourquoi attendre ? Bah oui, pour quelles raisons ?

Il faut d’abord être conscient du danger que vit l’homme au quotidien. Pollution atmosphérique, insalubrité, gaz à effet de serre, réchauffement climatique… la liste des conséquences des gaz d’échappement est longue. Les allergies et les sensibilités à certaines particules sont également liées à ce phénomène. Ne vous sentez-vous pas concerné ?

Évidemment, tu ne changeras pas le monde maintenant. Tu ne pourras pas convaincre les multinationales d’arrêter leurs activités. Seulement, tu peux agir à ton échelle. Le vélo est là pour t’aider au mieux, t’assister et t’encourager. À bicyclette, tu réduis la pollution de l’air, la pollution sonore et les embouteillages. Tu contribues ainsi à un monde meilleur… et rien que pour ça, tu devrais trouver la force de t’y mettre définitivement.

Velo ecologique Funecobikes

 

Le vélo est d’ailleurs écologique parce qu’il ne consomme pas de carburant. Et actuellement, il existe des modèles électriques ou à assistance électrique si tu as envie de vitesse. De quoi allier l’utile à l’agréable et se faire plaisir. En France, les « coronapistes » ou les « pistes de transition » peuvent recevoir les cyclistes. D’autres infrastructures seront mises sur pied bientôt.

Un peu de courage et d’ardeur suffisent donc pour être au service de la planète et tes congénères. La terre étant le seul vrai héritage à laisser aux hommes du futur, mieux vaut en prendre soin dès à présent. Pour l’heure, tout le monde doit contribuer à la protection et à la préservation de l’environnement. Le vélo étant une simple alternative parmi tant d’autres, mais les résultats sont convaincants.

PS : On note une dépréciation d’émission de gaz carbonique de 500 kg à 1 tonne par individu s’il pédale au moins pour le quart de son trajet habituel en voiture. 

4. Le vélo aide à ne plus être en retard

L’air de rien, le vélo reste l’une des meilleures façons de circuler en ville. C’est même le mode de transport le plus adapté dans les grandes agglomérations étant donné les bouchons quotidiens. C’est simple, la vitesse peut atteindre les 15 km/heure. Pour les modèles à assistance électrique, elle peut augmenter jusqu’à 25 km/heure et même à 40 km/heure (à condition de respecter les règlementations en vigueur).

Si l’on se réfère uniquement à ces chiffres, on est sûr que le trajet en automobile peut être rattrapé par le vélo. Eh oui, c’est aussi simple que cela. Vu les bouchons, les attentes dans le métro ou à l’arrêt de bus, ne serait-il pas plus rapide d’utiliser la bécane ? Cela est valable autant pour les jeunes que les adultes. Le fait d’effectuer une activité physique n’est qu’un plus.
 

aller-au-travail-en-velo


Bonus, tu ne seras plus en retard puisqu’aucun embouteillage ne risque de survenir. Tu pourras même partir plus tard de la maison et arriver plus tôt au bureau. La raison est simple, la bicyclette ne passe pas par les rues saturées. Les voies cyclables fonctionnent des deux côtés. Les zones de rencontre sont pour la majorité vides. Tu peux même mettre la gomme pour t’amuser un peu.

De même, en tant que cycliste, tu peux gérer ton temps à ta guise. Tu peux même prendre des raccourcis si besoin. Qu’importe, tu peux calculer le temps de déplacement et mieux arranger ton emploi du temps. Et comme les entreprises tolèrent les retards de 5 à 10 minutes en retard, tu peux encore t’arrêter en chemin. Tu peux même prendre des déviations, discuter avec quelqu’un au téléphone, etc.

Cela est valable pour n’importe quel autre rendez-vous, pour l’école ou pour arriver à l’heure en cours. Mais pour ne pas suer sang et eau, pense à y aller doucement vers la fin du trajet. Tu resteras ainsi présentable, tu ne seras pas essoufflé et tu auras meilleure apparence… le must lors d’un entretien ou d’un tête-à-tête.

5. Le vélo est économique

Pas besoin d’être un radin pour le comprendre, le vélo ne dépense pas autant d’argent qu’une voiture. Même s’il doit être entretenu et que quelques bricoles sont nécessaires de temps à autre, il n’y a pas mort d’homme. Tu dégageras même d’importantes économies sur le prix du carburant, des entretiens, des lavages, etc.

Économique toujours puisque le vélo ne consomme que ton énergie physique. Il t’aide pourtant à réaliser des exercices quotidiens et à tenir la forme. Il te permet de garder un jeune corps parce qu’il l’entretient. Tu n’auras plus besoin d’aller à la salle de gym ni de te faire accompagner par un coach de fitness. À côté, tu vas perdre du poids ou tu retrouveras une nouvelle santé. L’abonnement et les frais de déplacement peuvent encore s’ajouter à tes épargnes.

Aussi, tu n’auras plus à acheter des appareils high-tech à un prix déraisonnable. Cela va des appareils de musculation, aux équipements de cardio et même aux machines spécifiques. En ce compris les habits et vêtements typiques des sportifs ou des entraînements. Un tee-shirt et un short plus des baskets suffisent pour les séances à la maison. Ta tenue de tous les jours ira bien pour le quotidien. L’unique dépense, c’est le prix du pantalon de pluie, des bottines et de la parka.

Cela s’étend au budget régime, celui que tu alloues à l’achat de produits particuliers pour perdre des calories ou quelques graisses en trop. Comme tu perds du poids naturellement, ton corps demandera des aliments sains obligatoirement. C’est normal. En fait, tous les deux-roues sont faits pour aider le corps à dépenser. Les cyclistes, comme tous les sportifs, ont toujours faim. Cependant, ils ne sont attirés que par de la nourriture saine. Tu vas ressentir ces mêmes effets, ce qui t’aidera à consommer bio automatiquement.

Finalement, utiliser son vélo comme moyen de locomotion est une bonne idée à tous les niveaux. Les raisons ne se limitent pas à cinq, étant donné tout ce qu’on vient de voir. Tout compte fait, la bicyclette est une vraie révolution que l’homme doit mettre à profit pour sa santé, son bien-être et ses activités journalières. À toi d’en faire bon usage et de t’y mettre à ton tour !